LET IT ROLL DRUM&BASS FESTIVAL - CZECH REPUBLIC AfterMovie - http://www.youtube.com/watch?v=6HJ97db3lwk http://www.letitroll.eu

[Interview] Dirtyphonics – I Love French Fuck

dirtyphonics

Ces derniers temps on peut affirmer que la scène DNB française se porte bien, 2009 a vu le nombre de soirées et de concerts augmenter, les DJ ont attiré de plus en plus de junglists, une bouffée d’air frais qui semble aussi avoir profiter aux artistes français.

Les Dirtyphonics sont le meilleur exemple d’ascension fulgurante de l’année qui se termine. Ils viennent de Paris et se sont formés il y a environ cinq ans puis ont récemment remporté le trophée DNB Awards bien mérité de Meilleur Nouveau Producteur (Best Newcomer Producer) pour leur album The Quarks EP sorti en mars 2009 et considéré comme l’un des meilleurs de l’année. Mis en avant par MC Youthstar et Shimon, vus en live avec de grands noms tels que Tong, Andy C, Chase & Status, Marky, Hype, … voici un peu le background de cette formation 100% française.

One of the great aspects of being a band is that you get a continuous creative flow, resulting in not only great ideas, but downright weird ones. We love music in general and we want to explore it as far as possible. We want our sound to grow and evolve with us, pushing the boundaries and developping the style of Dirtyphonics at the same time”.
Dirtyphonics

Sur scène, ce sont cinq extra-terrestres de la planète Musique électronique : Pho, Playte, Capskod, Pitch-In et au micro MC Youthstar. C’est sans ordinateur qu’ils se produisent un peu partout en France depuis leur percée en 2006, puis en Europe et outre Atlantique depuis 2008 ! Toutes leurs lives sont l’alliance de plusieurs styles : hiphop, dnb, dubstep, électro, … et 100% faits main.

Rappelez-vous : Alors que Audioporn ne leur a pas encore sauté dessus, c’est en 2006 que sort la compilation Metropologix (X-Ray Production) sur laquelle se trouve la fameuse Forbidden Gangstaz aux côtés de productions d’artistes tels que TKO, DJ Panik, Implex… Puis après Reggaetronik rmx (2006) et Get Dirty (2008) viendra la signature sur le label de Shimon concrétisée par la sortie en 2008 de French Fuck / Bonus Level, le gros carton qui fit découvrir des sonorités et une touch nouvelle mais désormais incontournables. Dans la foulée l’énormissime EP The Quarks / The Secret feat. Tali débarque en 2009 puis Vandals / Lottery et enfin tout récemment Teleportation / Glow porté comme pour The Quarks et Vandals par un tout beau teaser qui nous laisse espérer que c’est maintenant une habitude adoptée pour nous mettre l’eau à la bouche avant chaque grosse nouvelle sortie.

Dirtyphonics – Vandals (5:43)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Dirtyphonics – Teleportation (6:08)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Aujourd’hui, au vu de ce qui a été réalisé musicalement à notre époque, il est difficile de produire quelque chose de véritablement nouveau et c’est ce qu’ils ont fait dès le début.”
Shimon

Un beau travail au vu de la qualité des compositions délivrées et des appréciations constatées depuis leurs débuts, une qualité qu’on retrouve en live et qui est sans cesse confirmée par les foules qui ont assisté à leurs concerts. De plus en plus de personnes se rassemblent autour de leur formation et de leurs beats endiablés, grands fans comme jeunes néophytes, nous y compris.

Les Dirtyphonics LIVE

dirtyphonics_live



Pho (MPC), Capskod (MPC), Playte (Turntables), Pitch In (Turntables) et Youthstar (Live MC).

Si vous avez vu ces 5 Français en concert, vous avez été les témoins de ce qui, dans le futur de la drum & bass en live, laissera les concurrents mordre la poussière.”
Knowledge Magazine

Nouveaux venus qui cherchent Dirtyphonics en Dirtyphonics, appréciant pleinement cette petite vidéo de leur live aux Solidays 2009 avec Radio Nova (voir notre review des Solidays 2009), nous vous conseillons de télécharger leur récent set pendant le show du très connu Crissy Chris depuis leur MySpace.

Dirtyphonics Live – Crissy Criss Show BBC 1Xtra

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Une lineup tonitruante et un public survolté, de très bons jeux de lumières et une énergie débordante en continu du début à la fin, voilà les maîtres mots de ce qui vous attend si vous comptez assister bientôt à un de leurs shows.

Ceux qui les ont déjà vus en live n’ont toujours fait que le confirmer, voici d’ailleurs les avis de ceux de notre crew qui ont eu la chance de les voir.

C’est du live bien violent, bien gras, très très jump-up, souvent très vite mixé, et le coté live + mix leur permet des trucs vraiment particuliers. Tout simplement mon groupe préféré en live :)

Bui (Nova Club – Solidays 2009)

Niveau musical tout simplement énorme. On a du gros son en France. Il n’y a pas un pc tout est fait a la mano. Youthstar déchainé tout simplement bien énergétique. Tout le monde se bousculait tellement c’était le feu.

Dinde (Nova Club – Solidays 2009)

Ben très bonne soirée, dirty en forme du gros son comme on aime. Ils ont réussi à satisfaire mon besoin de basses ce soir là :P Quant à l’ambiance : terrible, il faut dire que sur la plage de cannes, en été, avec dirtyphonics, c’est impossible d’avoir une mauvaise ambiance…

Rockweb (Les Plages Electroniques de Cannes – juillet)

Les prochains live shows des Dirtyphonics :

25 décembre 2009 – DJ SET @ FUSE – Bruxelles
28 décembre 2009 – 2 DJS SET @ SEE SOUND LOUNGE – Seattle
31 décembre 2009 – 2DJS & 1MC @ LA SPORTS ARENA – Los Angeles
16 janvier 2010 – LIVE @ L’USINE – Genève
22 janvier 2010 – LIVE @ WINTER CASE – Palerme
29 janvier 2010 – 2DJS & 1MC @ BT 59 – Bordeaux
12 février 2010 – 2DJS & 1MC @ CROSS CLUB – Prague
13 février 2010 – LIVE @ BEFFROI – Thionville
20 mars 2010 – LIVE @ CABARET ALEATOIRE – Marseille
27 mars 2010 – LIVE @ IDEON – Pardubice
03 avril 2010 – LIVE @ PANORAMA FESTIVAL – St Brieuc
04 avril 2010 – LIVE @ JERSEY – Jersey
03 juin 2010 – LIVE @ URBAN ART FORM – Autriche
26 juin 2010 – LIVE @ ELECTRIC DAISY CARNIVAL – Los Angeles
03 septembre 2010 – LIVE @ AUSTRIA – Autriche
04 septembre 2010 – LIVE @ MAINFRAME – Vienne

Une nouvelle qui en rendra triste plus d’un, ce planning ne semble pas prévoir la présence des Dirtyphonics aux Solidays 2010 qui se dérouleront les juin 2010 à l’éternel Hippodrome de Longchamp.

Notre interview des Dirtyphonics :

Comment les Dirtyphonics se sont-ils formés, à quel moment vraiment et sous quelle impulsion, quelles étaient alors vous attentes pour votre crew ?

Dirtyphonics est né il y a 5 ans mais la formation actuelle date de 2008. On faisait déjà tous de la musique chacun de son côté et on a eu envie d’en faire ensemble. Au début c’était essentiellement pour se faire plaisir, créer, explorer, on ne pensait même pas sortir nos morceaux. C’était juste le truc le plus cool du monde de se retrouver pour faire du son. Et puis un jour on s’est dit qu’on voulait que nos vies ressemblent à ces moments-là et on s’est donné les moyens d’y arriver.

Pouvez-vous nous parler un peu de l’avant Dirtyphonics pour chacun ?

Avant Dirtyphonics on a tous eu plein d’autres projets (musicaux et artistiques) qu’il serait fastidieux d’énumérer. En tous cas on faisait tous du son depuis déjà longtemps, du métal, de l’électro, de la house, du hip hop… Avant Dirtyphonics on avait plus de temps pour faire autre chose que de la musique. Maintenant on s’y consacre à plein temps, on y travaille tout le temps, c’est devenu complètement addictif.

Pensez-vous avoir créé un nouveau style de drum & bass ?

On se pose pas vraiment la question de savoir quel style on fait, on fait notre musique selon nos envies. Nous avons envie d’être créatif et de nous surprendre nous-même en permanence, rester libre et innover. Le simple fait de se “fixer” à un genre musical serait déjà une limite de trop. On a plutôt envie d’explorer et de se challenger sans peur de l’inconnu… et tant pis si les vendeurs de la Fnac ne savent plus comment classer nos disques…

Est-ce que lorsqu’on parlera de Dirtyphonics en live dans un avenir proche, ce sera toujours votre crew avec MC Youthstar et le même matériel ?

Nous n’avons pas prévu de changer la formation Live pour le moment, pas humainement en tout cas… peut-être qu’on aura plus de machines sur scène quand les compagnies aériennes nous autoriseront plus de bagages ! En plus du Live, il y a déjà Playte et Pitch In qui tournent en Dj set à 4 platines avec Youthstar (au micro) et même si c’est différent, ça garde toujours l’énergie propre à Dirtyphonics (tout en étant différent d’un Dj set classique) et le public est tout aussi réceptif.

Que manque-t-il dans notre beau pays pour que l’on vous entende plus souvent sur les ondes ?

On a absolument rien contre les passages radio, plus on pourra faire écouter et partager notre musique et plus on sera content. En revanche, on n’a pas l’intention de faire de la musique conçue pour ça, il y a des gens qui le font très bien et ce n’est pas notre truc. Notre priorité sera toujours de faire une musique qui nous plait en priorité, en fonction de nos ressentis, de nos envies, et pas selon des règles commerciales. Dans cette optique, si un morceau correspond aux attentes des radios françaises, nous n’avons évidemment aucun problème pour qu’il soit diffusé, ça ne ferait de mal à personne !

Que pensez-vous de la démocratisation de la drum & bass en France depuis quelques années ?

C’est évidemment très positif, tant mieux si cette musique plait à plus de gens qu’avant. Aujourd’hui les gens ont une culture musicale plus vaste grâce à l’arrivée du digital. La scène évolue et c’est tant mieux. Un genre recroquevillé sur lui-même finit par s’essouffler et mourir. Aujourd’hui il n’y a pas que des junglists dans les soirées dnb et ça nous semble une bonne chose. Quoi qu’il en soit ce n’est pas la quantité d’auditeurs qui définit la qualité de la musique ! Tant que les artistes restent intègres, créent par passion et évoluent, la démocratisation ne peut être que favorable.

Comment envisagez-vous l’avenir des Dirtyphonics pour les prochaines années, avez-vous déjà prévu d’autres projets pour cette formation ?

Ce serait un peu triste de connaître déjà l’avenir ! On aime les surprises aussi bien pour nous que pour les gens qui nous suivent… on a évidemment énormément d’envies et de projets en tête, le seul dont on puisse parler pour le moment c’est la composition de notre premier album qui vient de débuter…

Avez-vous des appréhensions avant de mettre le feu à une salle ?

Non pas vraiment d’appréhension, on est plus comme des lions en cage, on a envie que ça commence le plus vite possible ! Etre sur scène avec tes meilleurs potes c’est un truc indescriptible ! On est toujours motivés et c’est vrai que plus on reçoit d’énergie du public, plus on en donne… on aime vraiment sentir qu’on partage quelque chose de fort et unique… tous les publics sont différents et ce serait difficile d’en faire un classement, mais plus c’est dirty, plus on aime !

:)

____________________________________________________________________________

Références :

MySpace.com/AudiopornRecs
MySpace.com/dirtyphonics
Facebook.com/dirtyphonics
Beatport.com
Ilovedrumnbass.com – Out now! Teleportation / Glow
____________________________________________________________________________

Un grand merci tout spécialement à :

Pitch-In, Flagada Jones, Bui, FraK, Dinde, Rockweb et tout l’équipe à ilovedrumnbass.com
____________________________________________________________________________
Vous souhaitez nous suggérer une interview sur un artiste, une review ou just nous aider, contactez-nous.

About

I'm a junglist. Period!

Posted in DrumnBass, I Love Drum & Bass, Interview
Language
FrançaisAfrikaansБеларускаяБългарскиbosanski jezikCatalàČeštinaCymraegDanskDeutschΕλληνικάEnglishEspañolEesti keelEuskaraSuomiGaeilgeGalegoעבריתHrvatskiMagyarÍslenskaItaliano日本語한국어LatīnaLietuvių kalbaLatviešu valodaBahasa MelayuMaltiNederlandsNorskPolskiPortuguêsRomânăРусскийSlovenčinaSlovenščinaCрпски језикSvenskaภาษาไทยTürkçeУкраїнськаTiếng Việtייִדיש中文(简体)中文(漢字)
Radios
Available Streams 4

BassJunkees.com

ILoveDrumnBass
Bassjunkees Radio
Bons Plans Soirées !
  • No upcoming events
AEC v1.0.4
Categories